Oreiller, traversin, … Quel est le plus confortable pour dormir ?

Quoiqu’ayant des formes très éloignées, un oreiller et un traversin visent un même but : le confort du dormeur. Chacun de ces accessoires a cependant ses inconditionnels et il est bien difficile de concilier les positions. Ces produits se valent-ils ? Offrent-ils le même niveau de confort ? Quel est le plus confortable pour dormir ?

Les oreillers

Un oreiller est constitué d’un rembourrage généralement constitué de mousse, de fibres synthétiques, de plumes, de mousse viscoélastique ou de latex. La paille était traditionnellement utilisée mais elle l’est rarement aujourd’hui en raison du peu de confort qu’elle offre. Les plumes et le duvet sont les plus chers et les plus confortables pour rembourrer un oreiller.

L’un des inconvénients d’un oreiller en duvet est l’allergie qu’il provoque chez certains utilisateurs. Il existe bien heureusement des variétés hypoallergéniques de l’oreiller en duvet pour permettre aux personnes sensibles de profiter du confort des oreillers en plumes ou en duvet. En Asie, le sarrasin est un rembourrage commun, tout comme ses imitations en plastique. Le rembourrage est recouvert d’un tissu connu sous le nom de taie d’oreiller.

Habituellement rectangulaires, les taies ne sont pas équipées de fermetures à glissière. On distingue deux types d’oreillers, à savoir les oreillers standards et les oreillers orthopédiques. Les premiers prennent en charge le confort, tandis que les seconds sont destinés à soulager certaines pathologies.

Oreiller ou traversin

Les traversins

Le traversin est un coussin de forme cylindrique et variable en longueur. La paille fut le premier matériau utilisé comme rembourrage. Les modèles actuels utilisent plutôt des fibres synthétiques. Les plus anciens traversins ont été retrouvés en Mésopotamie, et les historiens pensent qu’ils ont été inventés dans l’Égypte antique. A cette époque, la tête était considérée comme la partie la plus sacrée du corps. Ces accessoires autrefois réservés aux riches sont très courants dans les tombeaux égyptiens.

En Extrême-Orient, les traversins étaient conçus en bambous, car les chinois croyaient que les oreillers souples avaient la capacité de voler la vitalité de leurs utilisateurs. En Europe, de nombreux oreillers étaient de type traversin et on les étendait généralement sur toute la largeur du lit. Ce positionnement permettait au cou et à la tête de trouver une position plus confortable. Les traversins sont particulièrement bénéfiques pour les personnes qui ont des problèmes de dos, de hanche et d’épaule.

Que choisir ?

L’histoire de ces deux types de coussins nous apprend qu’ils sont apparus presqu’à la même époque et qu’ils visaient un même but : celui du confort des dormeurs. Si le confort des oreillers et des traversins en pierre de l’Égypte ancienne est contestable de nos jours, il est malaisé d’affirmer sans ambages que les traversins sont plus confortables que les oreillers et vice versa. Leurs différents concepteurs font, en effet, preuve d’innovation et d’inventivité pour qu’ils aient des niveaux de confort équivalents. Les traversins et les oreillers actuels sont sensiblement confectionnés avec les mêmes matériaux.

Au terme de notre analyse, nous pouvons retenir qu’oreillers et traversins ont des niveaux de confort équivalents. Loin d’être antagonistes, ces deux types d’accessoires peuvent être associés pour obtenir un niveau supérieur de confort.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.